Tout savoir sur les technologies de nos imprimantes 3D

Les imprimantes papiers peuvent être laser ou à jet d’encre. Les imprimantes 3D ont, elles aussi, des technologies différentes.

Toutes les technologies suivantes reposent sur l’additive layer manufacturing. Cela consiste en la superposition de très fines couches de matière pour former un objet. Quelle que soit la technologie, le principe est à peu près le même : une première couche de matière est déposée sur une plateforme qui va supporter l’objet. Une fois la couche terminée, la plateforme descend de quelques centièmes de millimètres (cela dépend de la précision de l’imprimante 3D) et une deuxième couche est créée. Cela se répète jusqu’à ce que l’objet soit terminé.

La technologie d’impression 3D est parfois appelée "fabrication additive" en raison de sa méthode de fabrication d’objets couche par couche. C’est aussi par opposition à la "fabrication soustractive" qui représente la création d’objets telle qu’on la connait aujourd’hui : prendre un bloc de matériau et le découper pour créer l’objet. On comprend ainsi que l’un des avantages de l’impression 3D est l’économie de matériau utilisé : on ne consomme que ce dont on a besoin.

 

 

Voici les technologies que nous commercialisons :

Dépôt de fil - FDM (Fused Deposition Modeling) ou Dual Feed (Double fil - Bi-couleur et mélange) : c’est la technologie la plus courante pour les imprimantes 3D personnelles. L’imprimante va déposer de la matière grâce à un extruder. Pour cela, une bobine de fil alimente l’extruder qui alimente à son tour une buse qui va faire fondre et déposer la matière aux endroits nécessaires pour créer l’objet. La technologie a été développée par S. Scott Crump à la fin des années 1980 et a été commercialisée en 1990.

 

La technologie à dépôt de fil est la solution idéale pour :

  • Prototypage pour les tests fonctionnels, pièce que vous pouvez monter et installer immédiatement dans votre équipement ou solution. Cela offre une rapidité de conception.
  • Prototypage de Design et de test d'ajustement.
  • Fabrication d'objets en petite série (100 pièces par mois) avec des plastiques dits industriels ou composites.
  • Explosion en choix de matières et de couleurs, comme par exemple le PLA TM+(plastique biosourcé qui offre de nombreuses possibilités), PETg (utilisé pour les bouteilles en plastique), TPU (par exemple une courroie ou un manche d'outil). D’autres matériaux sont prévus dans les mois à venir et apporteront des avantages supplémentaires en fonction de leurs caractéristiques physico-chimiques. Voir notre boutique en ligne STORE 3D pour plus d'informations.

 

Quelques bonnes raisons de choisir la technologie à dépôt de fil :

  • Bonne précision, de 20 microns à 300 microns au niveau des couches (Axe Z) et 50 à 150 microns sur X et Y.
  • Les pièces sont fonctionnelles immédiatement.
  • Fabrication d'une structure de support (sorte d'échafaudage) pour les pièces beaucoup plus complexes.
    (Attention, pas toujours évident à retirer)
  • Prix des bobines de filament de 1,75 mm ou 2,85 mm de diamètre compris entre 20,00 € HT et 50,00 € HT le Kg.
  • Nombreux logiciels Open source comme notamment Cura ou Slic3r - 32 bits ¦ Slic3r - 64 bits ou sous licence comme Simplify 3D (environ 150,00 € TTC) pour générer le fichier d'impression 3D. De nombreuses fonctionnalités sont proposées selon les logiciels. Consultez nos formations pour plus d'informations (cliquez ici)

 

Objets FDM

 

Stéréolithographie - DLP (Digital Light Processing) : cette technologie repose sur le principe de photo-polymérisation. Une résine photosensible va se polymériser, c’est à dire que ses molécules vont se lier, sous l’effet d’une impulsion lumineuse (projecteur avec lampe UV) et ainsi se solidifier. La lampe UV projette alors une coupe transversale (image) de l'objet. Ce procédé est ainsi répété couche après couche, jusqu'à l'obtention de l'objet.

 

La technologie DLP est la solution idéale pour :

  • Fabrication dans le domaine du dentaire, car vous pouvez tester immédiatement votre équipement ou solution. Cela offre une rapidité de faisabilité et de conception.
  • Pièce de moulage en imprimant les objets avec une résine spécifique, dite "calcinable" (procédé de la cire perdue).
  • Parfaite utilisation dans le domaine tel que l’odontologie et l’implantologie, mais attention aux choix des résines utilisées (Elles sont peu nombreuses à être qualifiées 1A ou 2A).

 

Quelques bonnes raisons de choisir la technologie résine DLP :

  • Précision de finition, surface lisse et réalisation géométrique supérieure.
  • Vitesse de fabrication 10x plus rapide que la technologie SLA (laser UV).
  • Plus vous imprimez d'objet en simultané plus le gain de production est exponentiel, c’est-à-dire qu’il y a une notion de volume d’impression.

 

Impression 3D technologie DLP

 

Frittage - SHS (Selective Heat Sintering) : c’est une technologie qui utilise une poudre thermoplastique. Elle est similaire au frittage laser (SLS), mais au lieu d'utiliser un laser, elle utilise une tête d'impression thermique (comme un photocopieur). L’objet est créé dans un lit de poudre qui est maintenu à une température élevée de sorte que la tête thermique n'a plus qu’à augmenter légèrement la température des particules de poudre, afin d’atteindre la température de fusion nécessaire pour lier les particules de poudre.

 

La technologie SHS est la solution idéale pour :

  • Prototypage pour des concepts dont la géométrie peut être complexe. Cela offre une rapidité de validation visuelle et fonctionnelle.
  • Une finition de surface précise.
  • Offre la possibilité d'utiliser les différentes techniques de peinture et de laquage pour la finition de l'objet.

 

Quelques bonnes raisons de choisir la technologie SHS (Poudre) :

  • SHS utilise une poudre de sorte qu'il y a beaucoup moins de déchets et ceux-ci sont ensuite entièrement réutilisables.
  • Précision de finition et réalisation géométrique supérieure au "dépôt de fil" et identique au DLP.
  • Les pièces sont rapidement utilisables, car la structure de support se retire simplement par un nettoyage à air comprimé.
  • Très bonne absorption des teintures et vernis ainsi que des colles acryliques qui viennent solidifier l'objet.

 

Objets SHS

 

 

Ces différentes technologies (FDM - DLP - SHS), dont les brevets sont récemment tombés dans le domaine public, sont toutes particulièrement adaptées pour l’industrie et la production de pièces uniques ou de petite série. Quelle que soit la technologie utilisée dans l’impression 3D, elle permet de s’affranchir des contraintes de conception liées à l’outillage :

 

Vous concevrez la pièce de façon optimale pour sa fonction,
non pour sa production !

 

 

Pour toute demande de démonstration des différentes technologies : Contactez nous !
Appelez le : +33 (0)3.66.72.49.24 / +33 (0)6.95.48.47.32
Contatez nous

 

Nos suggestions pour les matériaux

  • Le filament ASA est désormais la nouvelle norme pour les utilisateurs de l'ABS ! Achat sur STORE 3D

  • Le spray adhésif 3DLAC est la meilleure solution pour ne plus avoir de "Warping" (gauchissement) lors de vos impressions 3D. Consultez le site de 3DLAC

  • Pour tout savoir sur le Graphène et les projets dans le domaine de l'impression 3D, consultez le site de GRAPHENE 3D

  • L'utilisation du scoth Blue Tape de chez 3M est la meilleure alternative pour tous les filaments PLA chargés en fibres.
    Pour avoir plus d'informations ou commander, cliquez sur ce lien : Achat sur STORE 3D

Contact

MPC Technologies SARL
1bis, rue Pierre & Marie Curie - Synergie Park 59260 Lezennes - France

Standard: +33 (0)3.66.72.49.24 (tarif local)
Portable: +33 (0)6 95 48 47 32
 

À propos de nous

MPC TECHNOLOGIES est une entreprise de la région Hauts-de-France qui a pour vocation de proposer des solutions « clé en main », auprès des professionnels de la fabrication additive, communément appelée l'Impression 3D (prototypage et fabrication de petite série).

Evènements

Aucun commentaire disponible.

Ensemble des photos

Builder Extreme - Grand format